USMO Athlétisme

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Flash infos
Accueil LE SPORT NOUS FAIT DU BIEN

LE SPORT NOUS FAIT DU BIEN

Envoyer Imprimer PDF

Le sport nous fait du bien.

Néanmoins, ce n’est pas sans risque de blessure ou d’accident.

Nous avons été témoins pour la première fois au club, mercredi dernier, d’un accident plus important qu’une simple entorse.

Il est donc naturel que cela nous fasse réfléchir à nos pratiques plus encore, qu’à l’accoutumé et plus particulièrement pour nous, entraîneurs.

Nous savons que la pratique d’une activité physique régulière a de très nombreux bienfaits, même si chaque adhérent de l’USMO a ses propres motivations :

Elle permet d’avoir une bonne condition physique ce qui facilite la vie quotidienne. Elle protège contre la survenue des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde et angine de poitrine), quel que soit l’âge.

Elle protège contre certains cancers en particulier celui du sein chez la femme, de la prostate chez l'homme, et du colon chez les deux sexes.

 

Elle réduit le risque de diabète et aide à mieux équilibrer le taux de sucre dans le sang (glycémie).

Elle facilite la stabilité de la pression artérielle.

Elle est efficace pour le maintien du poids de forme et peut réduire les risques d'obésité.

Elle réduit le risque de lombalgies.

Elle améliore le sommeil.

Elle lutte efficacement contre le stress, la dépression, l’anxiété.

Elle améliore le processus de vieillissement et protège contre la perte d’autonomie.

Elle permet de créer du lien social, lorsqu’elle est pratiquée en groupe.

Mais le sport a également son palmarès de traumatismes :

  • Entorses : 25 % ;
  • Lésions musculaires : 23 % ;
  • Tendinopathies : 22 % ;
  • Contusions : 10 % ;
  • Elongations, déchirures musculaires : 10 % ;
  • Fractures : 5 %.

C’est pourquoi, les séances doivent préparer le corps aux efforts et améliorer les qualités physiques, sportives en plus des performances.

La phase d’échauffement est nécessaire afin d’augmenter la température corporelle et musculaire et doit concerner tous les groupes musculaires qui seront ensuite sollicités par l’entraînement, afin de limiter l’apparition des blessures articulo-musculo-tendineuses et articulaires.

Les gammes, fondamentaux issus de l'athlétisme, sont un élément incontournable de l’échauffement. C’est pour cela que les gammes se font, après le footing d’échauffement à allure progressive.

  • Elles ont pour but commun de travailler la posture de l’athlète ainsi que ses appuis au sol, la coordination, la dissociation et la latéralisation.
  • Elles servent à compléter l’aptitude au travail, des muscles concernés (augmentation de la température interne, diminution de la viscosité, activation du circuit neuro-musculaire).
  • Elles renforcent la qualité du maintien du squelette par les muscles sollicités et permet de prévenir les blessures
  • Elles développent les qualités de la foulée et son maintien

La gestion des déplacements devient donc essentielle dans un objectif de performance, de prévention ou de réentraînement après blessure.

Et pour le club, alors :

Afin de favoriser la cohésion au sein du club et la réalisation d’un échauffement systématique et complet pour tous, nous avons réinstauré les échauffements collectifs pour les deux groupes à base de footing puis de réalisation des gammes dont les bénéfices sont avérés.

La piste nous apparaît plus stable pour les appuis, la mieux éclairée l’hiver mais peut s’avérer parfois trop étroite. C’est pourquoi, les exercices avec de nombreux changements de direction sont réalisés sur le terrain de foot et les autres sur la piste.

La réalisation des exercices par vagues successives de coureurs est rendue impossible par l’écart de niveau qui entrainerait trop d’attente entre les exercices.

Nous essayerons donc d’être deux animateurs de séance (début et fin du groupe) lors de cet échauffement, pour veiller à la technique de réalisation des exercices, au bon déroulé de l’échauffement et aussi à sa sécurité.

Dans les exercices de courses en marche arrière, nous vous demanderons d’entamer l’exercice en réalisant d’abord un demi-tour à 180° pour que les moins à l’aise ne se sentent pas pressés par les plus rapides qui ainsi, ne risquent pas de venir sur eux.

Mais il est évident que le plus efficace reste la vigilance de chacun et le souci de faire attention à l’autre. Le risque zéro n’existe pas. Alors, pratiquons notre sport avec sérénité mais néanmoins prudence, pour apprécier pleinement ses bienfaits.

Anne et Philippe

 

Sponsors