3 Mai 2014 – Groupe ACCUEIL Objectifs -Etablir un climat de confiance entre le patient, la famille et l'équipe soignante.-Favoriser le bon déroulement des soins.- Donner les informations appropriées pour limiter l’anxiété due à l'hospitalisation - Connaître ce que le patient a entendu, compris et retenu concernant son état de Cela rend le traitement moins mystérieux et effrayant pour eux. Le partenaire atteint de cancer peut avoir besoin de passer du temps seul pour ne pas se sentir comme « le patient », et que ceux qui en prennent soin ont besoin de se reposer et de prendre soin d’eux-mêmes. Trouvez s’il existe un programme de soutien dans votre communauté pour les adolescents dont un parent ou un membre de la famille est atteint de cancer. 8�R�Q�QFGG�,e�R"����J 8 Donnez l’occasion à vos adolescents d’exprimer leurs sentiments et répondez à leurs questions aussi franchement que possible. Planifier vos soins en avance et les mettre sur papier vous permet de déterminer comment vous désiriez qu’on vous soigne dans différentes situations et qui agira en votre nom, le cas échéant. Il serait sans doute utile d’avoir un grand calendrier à la portée de tous, pour que chacun soit informé des activités des autres. Annexe 4 - Fiche de déclaration auprès de l’Observatoire National des Violences en milieu de Santé . h�\�Oo�0��|�9���(���Dʡ�U����1Cic�C���g��?�Ϗ7�3i�yڸa����g��y>�'o�v�iC�`��.���N�J��|���q�Hu�����8�3ݬ͝����w����7��!��4M���n&E�%u�'i��N��S��?��yb2a�/�ǎ�Skٷn�T+�����Į��[�������'�Y�U)y%u�Ξ�}�p^�WR�g�F�B�R�5��£�p���G�]�G�5�#�*�J�������98�]���ȥb��� I�B�6p���c�E@mY� ����+ �E8 Même en étant plutôt indépendant de vos parents, les changements qu’apportera l’expérience du cancer dans votre vie feront que vous vous tournerez vers vos parents plus souvent que d’habitude. Vous pourriez vous sentir coupable de ne pas pouvoir vous occuper de vos parents comme auparavant ou comme vous le voudriez, mais il est important de vous concentrer sur vos propres problèmes de santé. Hospitalisation : nombre, courbe, carte par départements, prise en charge des patients. Ce sont des moments où le sujet du cancer est banni. Ensemble, vous pouvez rencontrer l’équipe soignante et obtenir des renseignements sur le cancer et les options de traitement. Voici quelques idées pour vous aider, vous et vos parents, à surmonter cette expérience du cancer : Le cancer est une expérience extrêmement stressante qui peut soit renforcer votre relation, soit la mettre à rude épreuve. Le fait même que des professionnels de santé invitent les patients et leur entourage à s’associer à la prise en charge modifie la nature des soins pour les patients ainsi que l’expérience qu’en ont les professionnels de santé. Suivront le Plan d’action pour la transformation des services de santé mentale en 1998, puis la Politique de soutien à domicile en 2003 et le Plan d’action en santé mentale en 2005. 74 0 obj <> endobj 86 0 obj <>/Filter/FlateDecode/ID[<5EE122A42473BA3208DAAD9090B9843E>]/Index[74 37]/Info 73 0 R/Length 78/Prev 132717/Root 75 0 R/Size 111/Type/XRef/W[1 2 1]>>stream Là encore sont apparues des difficultés, en effet le peu de documentation sur la place de la famille et des proches dans les hôpitaux ou encore sur la relation famille-soignant m’a orientée vers d’autres pistes. Pendant les réunions de famille, on peut : Veillez à intégrer les membres de la famille qui ne vivent pas sous le même toit ou dans la même ville, par téléphone, messagerie instantanée ou par courriel après la réunion. de la santé par la famille et l’entourage, et sur la petite enfance (sociali-sation, métiers, pratiques). [`Zz. Encouragez vos adolescents à parler de leurs inquiétudes et de leurs sentiments avec des personnes de confiance, tout particulièrement avec ceux dont ils sont proches. Un masque chirurgical devrait être fourni aux patients qui Parlez de tout ce qui a trait à la vie de famille, et pas uniquement du cancer. Il se peut qu’ils se sentent tiraillés entre toutes les obligations de leur vie. Les personnes atteintes de cancer et ceux qui les soignent peuvent voir des changements dans leur relation avec leurs enfants adultes dès le diagnostic du cancer. Accordez-vous des « moments sans cancer ». Soyez le plus précis possible sur ce qui vous aide le plus. Aucune réponse n’est simple lorsqu’il s’agit de décider ce qu’il y a de meilleur pour votre famille entière dans une telle situation. Il arrive que les adolescents ne trouvent pas les mots ou n’aient pas les moyens d’exprimer leurs émotions, telles que la colère, la culpabilité ou le chagrin, et cela peut se traduire par de la mauvaise humeur ou des accès de colère. Décrivez-leur la situation et tous les changements dans le comportement de vos enfants. Comme n’importe qui d’autre, les adolescents craignent que les traitements ne fonctionnent pas et, comme les jeunes enfants, ils peuvent également se sentir abandonnés tandis que la famille se concentre sur le membre malade. Respectez le droit de vos parents d’être en accord ou en désaccord avec les décisions que vous prenez, mais assurez-vous qu’ils comprennent que c’est à vous de les prendre. Désirer que vos enfants adultes passent beaucoup de temps avec vous. Numéro sans frais: 1.866.659.5522  Considérez les enseignants, les directeurs ou les conseillers pédagogiques de vos enfants comme des collaborateurs qui aident ces derniers à faire face au cancer. renseignement@lymphoma.ca, Aidez nous à continuer à changer des vies et sauver des vies en faisant un don dès aujourd'hui, Numéro d’enregistrement d’organisme de bienfaisance: 87346 1040 RR0001. Dites-vous à quel point vous comptez les uns pour les autres et exprimez vos sentiments d’amour, d’inquiétude, de tristesse et de colère. Demandez à vos adolescents comment leurs amis ont réagi à la nouvelle du cancer qui touche votre famille. parler de l’emploi du temps de la semaine. Exprimez tous vos sentiments, pas seulement l’amour, mais également l’anxiété, la tristesse et la colère. h�bbd``b`��M �H0��'��@9��$����4��$4��%�nY�T#�?P��@� ��0 endstream endobj startxref 0 %%EOF 110 0 obj <>stream pénétrer dans l’établissement de santé. Pour toutes sortes de raison (p. ex. Le plus important n’est pas de rechercher la preuve parfaite pour justifier que l’information a bien été donnée mais de s’assurer que le patient a bien compris et … Pour les personnes qui souffrent d’un cancer et ceux qui prennent soin d’elles, la famille peut être aussi bien une source de réconfort et d’encouragement que de stress et d’anxiété. Parfois, le fait de parler à quelqu’un, à un membre de la famille ou à un ami qui est complètement étranger à cette situation peut être bénéfique. Veillez à ce que l’adolescent se coupe parfois de la situation à la maison en passant du temps avec des amis, par exemple, ou en allant à des soirées films ou pizzas. Il vaut mieux partager ses sentiments plutôt que de les cacher. La réaction d’une famille face à un diagnostic et au traitement d’un cancer dépend énormément de la façon dont ils ont géré les moments difficiles ensemble dans le passé. des déterminants sociaux de la santé Citation suggérée DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE (2013). L'ayant droit doit donc toujours indiquer le motif de sa demande d'accès. Les parents divorcés ou séparés devraient trouver des stratégies pour atténuer les tensions dans leur relation, si nécessaire, pendant le traitement et la récupération. Si vous ou vos parents avez du mal à communiquer, un conseiller pourrait vous aider dans ce sens. Si nécessaire, adressez-vous à d’autres membres de la famille ou à des amis pour vous aider à prendre soin de vos parents. Le médecin a pour obligation de solliciter l’avis de la famille ou d’un des proches lorsqu’il s’agit d’une situation où le patient est en fin de vie. Que devriez-vous changer? Rendez les choses aussi simples que possible. renforcé par la Loi n° 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, du Code de la santé publique (9). Par exemple, l’un peut se sentir plutôt confiant et l’autre être plutôt pessimiste. d’une formation et de conseils adéquats sur la manière de prendre soin des patients et de minimiser le risque d’infection. Essayez de trouver des moyens de faire participer les enfants à votre routine et confiez-leur des petits travaux afin qu’ils se sentent utiles, comme rapporter le courrier, ou tout ce qui peut les aider à se sentir spéciaux et à être contents d’eux-mêmes. Il existe diverses manières d’aider de jeunes enfants à faire face à votre cancer ou à celui d’un membre de votre famille : Les adolescents sont à une étape de leur vie où ils essaient de se détacher et de devenir indépendants de leur famille. L’un peut chercher à en savoir le plus possible sur le cancer tandis que l’autre préfère ne pas en savoir trop. Tâtez le terrain avant de vous lancer dans des discussions complexes ou émotives. l’expérience patient et des soins axés sur le patient et sa famille varient selon le contexte, les professionnels de la santé réalisent de plus en plus que l’apport des patients à la planification et à l’évaluation de la prestation des services de santé donne lieu à des solutions plus pertinentes. Lorsque les patients et leurs appuis (membres de la famille, amis, aidants, etc.) Avec N. Gadrey, Entre famille et métier, le travail Il se peut que vous soyez si inquiet pour votre partenaire que vous en oubliez de prendre soin de vous-même. Il est fort probable qu’ils se sentent impuissants, ou peut-être exclus : les tenir informés pourrait les aider à faire face à la situation. Le retard de croissance non organique est souvent un complexe d'interaction entre les troubles de l'enfant et le soignant. »19 La Commission conjointe affirme que la présence des familles et des autres partenaires de soins est essentielle pour la santé et le bien-être des patients.20 « La politique d’accueil fait en sorte le personnel se sent respecté et mieux armé. Si vous vous sentez sous pression, il serait bon de prendre un peu de temps chacun de votre côté. Le temps d’adaptation au cancer des jeunes enfants peut être difficile au sein d’une famille. Puis demandez-le-lui. Il est important pour les deux partenaires de prendre ensemble les décisions concernant le traitement. (1) 3 mois de cotisation offerts la 1re année, quelle que soit la date d’effet du contrat, en cas d’adhésion à MNT Santé (hors convention collective), entre le 01/09/2020 et le 31/12/2020 (cachet de la Poste faisant foi pour les adhésions transmises par voie postale). En général, la Constitution canadienne établit les pouvoirs des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. On doit savoir pourquoi ce policier avait tiré et sur ordre de quel … Il serait sans doute utile d’avoir un grand calendrier à la portée de tous, pour que chacun soit informé des activités des autres. Informez les membres de la famille de tout changement relatif à la maladie ou au traitement du patient et demandez s’il y a des questions à répondre, des inquiétudes à aborder ou simplement un besoin pour plus de renseignements. �%�Y�j�S�ߙ�OG#S�<1Յ/��ʼnaRRRL�1Mng�3��/ST��?�'�14*�%��kCUzC��69�tS!���c:�tJ:��t�'P�b����d�6��4�Բ�2�RN�*���j��5�£K{2�0�&���/�6�5��'��0��q�`�F. Apportez-leur des suggestions sur la manière de gérer les situations embarrassantes. Dans les moments difficiles, réfléchissez à ce dont vous avez besoin de la part de l’autre personne. Parlez à votre équipe soignante si vous éprouvez des sentiments de culpabilité. Même les relations les plus solides peuvent être ébranlées par le cancer. Elle a publié chez l’Harmattan : Le travail domestique de santé (1995) et Les parents d’enfants hospitalisés à domicile, leur participation aux soins (2001). Pour plus de renseignements, spécifiquement pour les différents membres d’une famille, veuillez consulter les sections : Les jeunes enfants peuvent être une source de joie et de réconfort immenses pour les personnes atteintes de cancer. Soyez patient même si vous ne comprenez pas ni ne pouvez prévoir le comportement et les émotions de votre adolescent. On se sent mieux lorsqu’on est entouré de ses enfants et de ses petits-enfants. Il se peut que l’un de vous préfère l’option d’un traitement plus agressif, contrairement à l’autre, et que l’un soit plus à l’aise que l’autre pour exprimer ses sentiments, ses émotions et pour demander de l’aide. Profitez au maximum du temps que vous passez avec vos parents. Ils vous peuvent aider à entretenir la maison, faire les courses, surveiller vos enfants ou vous accompagner à vos rendez-vous. Discutez de la manière dont l’expérience du cancer affecte tous les membres d’une famille. h�b```�TfN~�g`B���S�"��N=�����ǷB���N�3���E��X�,��JY���� ����P`e��F?A��:�-N>O:(��&訅�T�cI��i Voici quelques éléments à garder en tête alors que vous et votre partenaire luttez ensemble contre cette maladie : Lymphome Canada Il existe diverses manières d’aider les adolescents à faire face à leur cancer ou à celui d’un membre de leur famille : Tout comme les adolescents, les enfants adultes de personnes atteintes du cancer se retrouvent souvent entre deux mondes : ils sont toujours vos enfants, mais ils sont également des parents et ont des responsabilités d’adultes. Étant donné que les enfants ont besoin d’une routine, faites de votre mieux pour garder leur routine aussi stable que possible. Dites-vous à quel point vous comptez les uns pour les autres. Le fait de parler et de faire des activités avec vos enfants vous aide à ne plus penser au cancer. Demander à vos enfants adultes de vous expliquer certains des renseignements que votre médecin vous a communiqués ou de vous accompagner à vos rendez-vous. sécurité des patients et au rôle joué par le système de santé en tant que facteur contributif aux EIAS. Si les deux partenaires sont prêts à reconnaître leurs forces et leurs faiblesses respectives, les différences peuvent devenir un avantage. Ces réunions peuvent constituer un moment spécial où chacun peut parler de ses soucis, se préparer pour la semaine qui arrive, planifier et passer du temps avec les autres. En prêtant le serment d’Hippocrate, les médecins s’engagent à préserver la vie En pratique, les décisions difficiles sont prises avec le patient, la famille ou la personne de confiance (loi du 4 mars 2002). Les enfants connaissent divers moyens d’attirer votre attention : ils peuvent mal se comporter, agir comme des bébés, s’accrocher à vous et refuser de vous quitter. L’importance de la continuité des soins avec le médecin de famille Sommaire Le médecin de famille ou un autre dispensateur de soins de première ligne est souvent le premier point de contact d’une personne avec le système de santé, ce qui peut avoir une incidence sur … Dans certains cas, la base psychologique du retard de croissance non organique semble similaire à celle de l'hospitalisme, un syndrome observé chez les nourrissons qui souffrent de dépression secondaire à une privation de stimulations. Trouver qu’il est plus difficile de recevoir le réconfort et le soutien de vos enfants que de leur en donner. 261 nouveaux décès à l'hôpital en 24 heures sur le site de Santé Publique France et 258 selon le site du Gouvernement. Composer le … Le cancer peut inverser les rôles et vos enfants adultes, qui ont l’habitude que vous preniez soin d’eux, prennent alors soin de vous. Il se peut que le patient ait un traitement prévu tandis que ses enfants et les autres membres de la famille ont des cours ou d’autres activités. Vous pourriez également vous sentir coupable si vous demandez constamment aux enfants de rester sages, d’aider à la maison ou de rester avec des amis après l’école. Nous réclamons la justice. Lorsqu’un membre de la famille est atteint d’un cancer, il peut être difficile de se détacher. Mississauga, ON L5N 2W5 À cause de certains de ces sentiments, il peut vous être plus difficile de parler à vos enfants adultes ou de communiquer avec eux. Vous pouvez également obtenir de l’aide des organismes communautaires. santé, de l'éducation à la santé, de la prévention de la maladie, des soins urgents, des soins curatifs, des soins chroniques et palliatifs. Les câlins, les bisous et l’affection des enfants sont très réconfortants. 3. Les amis peuvent être une excellente source de soutien, tout particulièrement ceux qui ont déjà fait face à ce genre d’épreuves. L’information doit lui être donnée tout au long de sa prise en charge. Tout refus de la part du médecin ou de l'hôpital l'établissement de santé doit être motivé. N’ayez pas peur de dire des choses qui fâchent. Efforcez-vous de communiquer toujours de manière ouverte et honnête. Par exemple, vous pouvez leur demander d’agir comme intermédiaires entre vous et vos amis et les autres membres de la famille. Incluez vos enfants adultes dans vos conversations au sujet de votre cancer et confiez-leur vos pensées et vos souhaits concernant le traitement et les soins. Au fil de ces documents, la relation entre la famille et le système de santé comme un partenariat commence à être perceptible. Qu’est-ce qui a fonctionné? Ensemble, parlez d’autres choses et faites d’autres activités. Ils peuvent se sentir coupables s’ils n’ont pas été suffisamment proches de vous, ou s’ils ne peuvent pas passer beaucoup de temps avec vous parce qu’ils habitent loin ou qu’ils ont d’autres obligations. Les autres membres de la famille, les enseignants, les entraîneurs ou les aidants peuvent également être d’une grande aide. Si vos parents sont en bonne santé et vivent à proximité ou sont en mesure de rester auprès de vous et de votre famille pendant de longues périodes, ils peuvent être une source de soutien inestimable pour vous. Les adolescents peuvent réagir de différentes manières, notamment se mettre en colère, agir de façon troublante, s’attirer des ennuis, s’éloigner de vous, endosser plus de responsabilités (et possiblement, se sentir amère de devoir le faire) ou offrir leur affection et leur aide. Ils doivent notamment être formés aux gestes importants en matière d’hygiène et à l’identification des signes d’aggravation justifiant l’admission d’un patient COVID-19 dans un établissement de santé. personnes unies par un lien de famille avec la personne malade de celles qui ne sont pas dans un tel lien avec elle et qui sont des proches stricto sensu. Rapport de la directrice de santé publique 2013. Dans le même temps, leur utilisation parmi les agents de santé et les patients eux-mêmes prend de l’ampleur. ���C,���C�aX~��"��)2.�U�D���_�uT��{��0�aX0&����Nㄩ��| %PDF-1.6 %���� C’est particulièrement difficile lorsque leur routine est interrompue ou si la personne atteinte du cancer paraît différente ou agit différemment, ou encore se retrouve à l’hôpital. 2.2. h��XqS�6�����{�,[�]��@���B e��3���s��v���'�!N��� ���������3Z1�i͸����}y�+�E� /`�`"Ġ�|�Y$���(`2�, 4 - Le respect de la vie, l’accompagnement de la fin de la vie . volontariste mise en place par le ministère de la santé. Ces … Cette obligation concerne le mode d'expression des opinions et non leur contenu. Dites à vos parents combien vous appréciez les efforts qu’ils déploient pour vous aider. Profitez au maximum du temps que vous passez avec vos enfants adultes. En revanche, la délivrance d'un certificat médical ne comportant pas d'information couverte par le … "Après le décès de Thérèse Kapangala, notre sœur, la famille n'a jamais fait son deuil. Tenez vos parents informés de votre situation. Donner des ailes à leur réussite pour assurer aux tout-petits un bon départ, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, Longueuil. Faites savoir à vos enfants adultes qu’ils peuvent parler à un médecin à propos des risques de développer un cancer et pensez à poser la question des facteurs de risque pour vos enfants à votre médecin ou à votre équipe soignante. Il est préférable de partager ses sentiments plutôt que de les cacher. Faites une liste des tâches à effectuer et désignez les personnes qui s’en chargeront. Tandis que vous luttez contre un cancer, pensez à toutes les fois où vous avez surmonté des moments difficiles ensemble. Si cette option vous semble être une bonne idée, discutez-en avec votre partenaire. Si un changement s’annonce, prévenez-les dès que possible et permettez-les de planifier ces changements dès que possible.